Protection solaire pour les sports d’hiver

Protection solaire pour les sports d’hiver

Yesss ! J-30 avant les sports d’hiver, le moment de l’année que je préfère !! Il faut dire que dans notre famille, c’est toute une tradition !! Depuis que je suis toute petite, ma sœur, mon frère, mes parents et moi partons chaque année une semaine dans la même petite station de ski des Alpes. Sont ensuite venues se greffer les « pièces rapportées » comme je les appelle, à savoir mon beau-frère et cette année, pour la première fois, la copine de mon frangin (qui aura forcément droit à son petit bizutage, ah ah !).

Je suis très énervée et plus on se rapproche, plus l’attente me semble interminable !! J’ai déjà descendu mes chaussures de ski du grenier, ressorti ma combinaison rose fluo de « reine des pistes » et mon bonnet à pompons ! C’est aussi ça que j’adore pendant les sports d’hiver : toutes les tenues, surtout les plus excentriques, sont permises !! Et c’est un peu le concours avec ma grande sœur pour dénicher LE bonnet le plus original  (voire le plus ridicule) pour se faire remarquer…

Par contre, cette année, on va essayer d’éviter la catastrophe de l’an passé à savoir la grosse réaction allergique au visage… Alors là, pour me faire remarquer, je me suis faite remarquer !! Il fallait voir ça : visage écarlate, boursouflé avec des petits boutons…. Les gens que j’ai croisés ont dû croire que j’avais un peu abusé du vin chaud !

En fait, après avoir éliminé quelques coupables -dont la charcuterie de la raclette…-il semblerait que ce soit la crème solaire que j’ai utilisée qui m’a posé souci… Étant rousse (donc vous l’aurez compris, ce n’est pas moi en photo, mais en même temps vous croyez vraiment que je me trimballe moitié à poil comme ça ?), et donc je disais donc que j’ai une peau assez intolérante aux produits cosmétiques en général, j’ai l’habitude d’utiliser des produits adaptés. Mais l’an passé, mal m’en a pris d’oublier mon tube chez moi…

Comme je n’avais surtout  pas envie de redescendre en ville pour aller m’en racheter à la pharmacie et louper ainsi une demie journée à dévaler les pistes, j’ai donc emprunté la crème solaire de mon frère (qui devait être la moins chère du rayon, connaissant son côté radin…mais avec un indice SPF50+ tout de même !!) en me disant que, pour une semaine, ça irait …

Bilan : dès le premier soir où j’ai utilisé cette crème, j’avais le visage qui me démangeait et le lendemain soir, on aurait dit Shrek (en rouge) ! Pour finir, j’ai donc quand même dû descendre en ville à la pharmacie où on m’a donné des produits pour calmer cette allergie. Dans le même temps, comme il n’y avait pas trop de monde, j’en ai profité pour demander quelques conseils à la pharmacienne sur les produits qu’elle proposait qui pourraient être adaptés à mon type de peau « hyper intolérante »…

Elle m’a expliqué que pour les sports d’hiver, avec une peau claire comme la mienne, il fallait d’une part utiliser une protection solaire forte (SPF50+) efficace contre les UVB et les UVA car la neige réfléchit fortement les rayons UV. D’autre part, pour les personnes qui, comme moi, ont une peau « atopique », pour reprendre les termes qu’elle a employés, il était préférable d’utiliser une crème solaire qui contient des filtres minéraux plutôt que des filtres chimiques. En gros les filtres minéraux sont des poudres (oxyde de zinc, dioxyde de titane) qui renvoient les rayons UV alors que les filtres chimiques les absorbent et ces derniers peuvent être allergisants.

Je suis finalement repartie, convaincue par ses explications, avec une crème minérale SPF 50+ du laboratoire Avène que j’ai utilisée les deux derniers jours de vacances, une fois que j’avais retrouvé une couleur à peu près « normale », mais non sans une petite appréhension  vu la mésaventure que j’avais eue avec la crème de mon frère…. Pour finir, ça a été impeccable !! Bonne hydratation, pas un coup de soleil et je suis revenue avec de belles couleurs et, bien sur, la trace des lunettes de soleil, comme tout bon skieur qui se respecte !

Du coup, cette année, je ne me ferai plus avoir et dès demain, je cours en pharmacie essayer de retrouver cette crème qui a sauvé mes vacances l’an passé !

Articles similaires