Les femmes du Dandy provocateur

Les femmes du Dandy provocateur

« La beauté des laids se voit sans délai » disait Serge Gainsbourg dans une de ses chansons. Et pour honorer la sortie du film « Gainsbourg – vie héroïque », réalisé par l’excellent dessinateur et scénariste Joann Sfar, retraçons quelques grands classiques du style Gainsbourg, ce style mouvant qui a porté plusieurs femmes et décennies, vers la spontanéité.

« Les femmes c’est du chinois »

La démarche artistique de Serge Gainsbourg (1928-1991), a explosé en France assez tardivement, mais sa popularité a ensuite prit une ampleur considérable. Aller-retour vers les style pop-contemporain, Serge Gainsbourg a porté son influence jusqu’en Grande Bretagne, aux États-Unis ou au Japon, avec une vraie « Gainsbourg-mania », à l’instar des groupes planétaires comme The Beatles.

Les chansons de l’idole française sont reprises, copiées, samplées, et mixées dans le monde entier et ne laissent jamais indifférent. Idem pour son style de dandy provocateur, qui porta ses douces compagnes féminines les plus célèbres, à s’épanouir et à être chouchoutées par des créateurs de modes et des parfumeurs.

Les femmes de Gainsbourg ont été de véritables icônes de mode française dès les années 50 . Brigitte Bardot, Juliette Gréco, Jane Birkin ou Catherine Deneuve, Gainsbourg a su séduire certaines des plus belles femmes de son époque. Voici quelques exemples de trois stars féminines du Pygmalion.

BB

Le mythe Brigitte Bardot, surnommée « BB » est éternelle et ce n’est pas un hasard si une exposition sur l’égérie est en train de faire un tabac à Boulogne-Billancourt. Souvenez-vous de sa blondeur angélique, de ses mini mini-shorts, de ses robes ultra-courtes, de ses ballerines ou de ses bottes hautes de cuir (qui conduisit au développement des collants). BB a d’ailleurs été une des plus fidèles représentantes de la mini-jupes, qui a été inventée par la modéliste Mary Quant dans sa boutique Bazaar, de King’s Road (Londres), en 1965.

Brigitte Bardot c’était aussi une beauté mythique, un charme absolu, qui marqua au fer rouge les années 50 à 70 avec un style inimitable. Elle participa aussi au lancement de la mode « vichy », des cuissardes et de la marque Repetto. JP Gaultier a d’ailleurs pensé à elle lorsqu’il a imaginé sa collection de l’été 2009.

Pour un style à la « BB », il faut donc aller vers la simplicité, une jupe évasée plutôt courte, un collant de dentelle et un petit pull à col rond. Pour le maquillage : un trait d’eye-liner graphique et une crinière blonde.

Juliette Gréco

Discrète mais célèbre femme intellectuelle, cette brune piquante est inoubliable pour son look. Il s’inspire en partie des tendances des cafés parisiens, principalement de Saint- Germain-des-Près.

Chanteuse, comédienne de théâtre, Juliette incarne une mode très moderne et aseptisée.

Légèrement classique et souvent noir et chic. Pour un style à la Juliette Gréco, il vous faut une robe noire (style Didier Ludot), un pantalon noir droit et des low-boots.

Côté make-up : smocks-eye noir, carré droit frangé (ce qui est plutôt tendance).

Jane Birkin

Anglaise pure souche, son accent ne passe pas inaperçu et reste sa marque de fabrique.

Jane Birkin a inspiré toute une génération de filles.

Filiforme et naturelle, Jane, malgré sa petite poitrine et ses longues jambes, a une beauté et une spontanéité qui ont plu à Gainsbourg et au public. Leur fille, Charlotte Gainsbourg, tient d’ailleurs beaucoup de l’association des charmes de ces deux personnages emblématiques.

Style plutôt intemporel, sa sensualité et son élégance sont uniques.

Pour le style à la Jane Birkin, il vous faut un t-shirt avec un jean coupe droite, voire une salopette, le tout accompagné d’une veste (oversize) pour homme et des chaussures Repetto.

Sinon, il y a la version mini-jupe et vêtements transparents.

Pour le make-up, c’est totalement axé sur le naturel et les cheveux assez longs portés simplement flous.

Articles similaires