DIM dans toutes ses dimensions

DIM

DIM dans toutes ses dimensions

Autrefois nommée « Dimanche », la marque de lingerie DIM, fondée en 1958 (à Troyes) par Bernard Giberstein voit le jour en pleine croissance de l’Après Guerre. Mais ce n’est pas le fait le plus marquant de cette enseigne de lingerie réputée et connue de toutes et tous.

N°1 pour le sous-vêtement Homme, 1 caleçon Homme sur 3, 28,8% de parts de marché

Même celles et ceux qui ne se sentent pas bien en lingerie DIM connaissent la marque, ne serait-ce que par sa présence sur le marché, mais aussi pour une certaine génération par la musique de l’un de ses spots publicitaires.

Les thèmes musicaux publicitaires ont pour objectif de rester dans la mémoire des gens et de plaire au plus grand nombre, jusqu’à identifier la marque par le son. Lorsque la musique publicitaire est réussie, l’impact peut-être énorme, surtout si aux commandes de la composition il y a des musiciens-compositeurs de taille. Pour identifier DIM, la marque de lingerie a choisie d’emprunter de la musique à l’œuvre originale « That Night », qui fait partie des thèmes de  « The Fox », composée par les grands Norman Gimble et Lalo Schifrin.

Il suffit de fredonner ce thème pour penser à DIM et se sentir un tant soit peu féminine. « PA LA PA PA PA PA » ce qui veut dire chez DIM « une femme mode, espiègle et séduisante ». Voila pour la petite histoire…

Bien entendu, la lingerie DIM est réputée pour son réseau de distribution, sa superbe qualité de collant et de bas, pour ses caleçons pour homme et des lingeries décontractées, facile à porter, en matière agréable (coton…). C’est souvent « la » marque de référence pour les premières lingeries (ma fille ne voulais porter que du DIM lorsqu’elle avait 14 ans!). On sent que la marque cible bien sa clientèle chez les jeunes filles (notamment chez « DIM collection »), les jeunes femme avec des matières et des coloris vives ainsi que des forme et un maintien adapté.

C’est une lingerie agréable à porter lorsque qu’on veut s’échapper quelque temps des dentelles et revenir vers quelque chose de plus simple ou plus sobre. Notez aussi que cette lingerie est assez passe-partout et avec un bon rapport qualité-prix. DIM propose un panel de lingerie fraîche et confortable comme « Les Essentielles », une ligne de maintien en coton dentelé, « DIM Fit » (collection lingerie Printemps-Été 2010) en microfibre et aux coloris sympa ; ou bien « DIM OSMOSE GLAM » qui est un peu la ligne classe de la marque, avec un jeu de matière et des finitions très fines bicolores.

Mais il y a encore d’autres collections tout aussi innovantes les unes que les autres comme « DIM BEAUTY LIFT » astucieux pour les poitrines qui ont pris de l’âge….

Les lingeries invisibles

Body Touch : Lingerie novatrice que la marque à lancée il y a quelque années : Les lingerie invisibles de chez DIM. Comme une seconde peau, c’est un modèle qui taille bien et qui est très doux à porter. Beaucoup de femmes en sont adeptes. On reconnait ces modèles avec leur particularité d’être sans couture et festonné.

Cette lingerie Femme est invisible car sans couture et donc ne marque pas la peau. Adieu les plis !  Les marques de culottes sous la jupe …ou les faux bourrelets crées par les coutures qui serrent …ou appuie bien trop souvent. Avec les lingeries Invisibles Body Touch on a enfin la garantie de l’invisibilité, du confort et du maintient. Sans coutures et découpes laser, elle a des armatures souples et ses bonnets sont moulés.

Les jointures sont tout simplement collées (presque plastifiées, mais c’est très léger) grâce à sa matière composée de 79% polyamide, 18% elasthane, 3% polyester. C’est sûr que ce n’est pas du 100% coton ! mais cela n’est pas désagréable à porter, bien au contraire. Si vous ne l’avez encore pas essayée, foncez, l’essayer c’est l’adopter.

Pour moi c’est une lingerie idéale pour rester à la maison ou sous des vêtements chic et distingués. C’est une lingerie confort qui donne confiance en soi. Attention, je parle en termes de confort et d’ingéniosité sur le côté « invisible ». Car s’il y avait un point essentiel sur lequel la ligne Body Touch pêchait c’était sur ces modèles répétitifs ou seuls les coloris varient. C’est un modèle unique toujours festonné. Mais en même temps, il n’y a pas trop d’autres possibilités. La découpe au laser ne permet pas 100 000 coupes non plu.

Mais aujourd’hui Body Touch se lance dans des imprimés et des nouveaux effets de matière. La ligne a sortie plusieurs modèles avec différents esprits… Il y a le Classique, le Body Touch Costume (esprit marin chic), le Body Touch Smoking (esprit glamour chic) et le Body Touch dentelle (en dentelle microfibre). Le Body Touch est aussi réputé pour son maintien ! Car je me suis gardée d’en parler jusque-là… Mais le Body Touch convient tout à fait aux fortes poitrines jusqu’au bonnet D ! (lire un article sur la région de France aux plus grosses poitrines de femme bien entendu !) Il a une forme unique qui en général épouse bien la forme de vos seins. Le seul défaut pour les seins lourds par exemple, c’est que ses bretelles restent trop élastiques et n’offrent pas un maintien rigide. Nous sommes plus dans quelque chose de souple et naturel.

Pour résumer, le Body Touch est une lingerie de technologie , sans fil et sans couture, il fait corps avec la peau et reste invisible sous vos vêtements. De plus son aspect est agréable avec sa maille extensible et son toucher poudré. Il suffit d’aller dans n’importe quelle boutique où l’on vend de la lingerie DIM pour trouver du Body Touch avec des nouveaux modèles ravissants. Après on aime ou on aime pas ! 😉

Mais il faut reconnaitre que la lingerie invisible c’est une idée Révolutionnaire ! « Pa pa pa pa pa paaa ! »

Articles similaires